dimanche 20 août 2017

SAVOIR-FAIRE et FAIRE-SAVOIR


Crédit photo: Stéphanie Biteau

Nous revenions de France en voiture et la radio était sur « BLEU quelque chose ». Quand nous remontons les 1100 kilomètres qui nous séparent de la maison, je ne suis pas hyper attentive aux diverses régions traversées. Toujours est-il que l’animateur interviewait un monsieur (ne me demandez ni son nom ni sa fonction) qui disait qu’il y avait autour de lui beaucoup de savoir-faire et qu’il était très fier de contribuer à le faire savoir. Et cela a fait écho en moi comme si j’avais six ans et que j’étais toute contente d’avoir compris une blague Carambar sans que personne ne me l’explique.

Le savoir-faire, il se construit depuis 2009, une journée d’animation d’atelier d’écriture à la fois et c’est un plaisir et une passion qui ne font que grandir. Le faire-savoir quant à lui, c’est un peu ma bête noire. De bons conseils en communication et en marketing, des « tu devrais » et des « il faut », en maintenant 8 ans, j’en ai reçus assez pour écrire un manuel qui aurait pour titre « comment promouvoir vos ateliers en 10 recettes ». J’ai imprimé des petits papiers, des cartes postales, des dépliants que je suis allée déposer à gauche et à droite… Et puis, manque de temps, manque de foi, manque de respect de l’agenda – trop tôt ou trop tard – j’ai un peu laissé tomber les petits papiers.

Je ne me suis pas endormie sur mes lauriers pour autant, j’ai développé le site du Choc des Mots et puis j’ai commencé à rédiger la lettre d'information. Et chaque fois que j’ajoute quelques adresses ou que je peux appuyer sur le bouton « envoyer », c’est un moment de réel bonheur. Sans doute cette impression que je participe au faire-savoir du savoir-faire. Une amie m’a dit récemment que si l’on espérait avoir un vrai retour d’une promotion par mail, il fallait envoyer l’information 16 fois. 16 fois ? Mais c’est pour pousser les gens à se désinscrire, non ?

Je pense qu’est venu le moment de reprendre le chemin des petits papiers à distribuer. En attendant, si vous avez envie de m’aider à faire savoir ce qui se passe du côté des ateliers d’écriture du Choc des Mots, n’hésitez pas à faire suivre ce mail de rentrée à qui vous pensez pouvoir être intéressé. Car pour cette année 2017/2018, nous vous avons concocté un agenda du tonnerre et il reste quelques places.

 

Du côté des CYCLES
 
Le principe est, selon les cycles d’ateliers, de s’engager à suivre 7 ou 10 journées étalées sur le trimestre ou sur l’année. L’horaire de la journée est souvent de 9h30 à 16h30. Le prix est calculé sur une base de 60€ la journée et le paiement peut se faire en trois temps. Une journée d’absence fera l’objet d’un envoi de consignes et de matériel par Internet et d’un éventuel suivi individuel au besoin. Si l'une des propositions ci-dessous attise votre curiosité, allez donc cliquer sur le lien et vous aurez tous les détails techniques et pratiques.

Un atelier « Alphabet de l’écrivain » à Bruxelles un jeudi par mois.
Un atelier « Nouvelles en tous genres » à Bruxelles un mardi par mois à la Maison de la Francité.
Un atelier « Scénario » à suivre au gré des envies par Internet (avec retours à chaque étape).
Trois ateliers « Laboratoire roman » à Bruxelles (un lundi par mois), Liège (un jeudi par mois) et Charleroi (un vendredi par mois). Une journée d’absence peut éventuellement être suivie dans une des deux autres villes si les horaires conviennent mieux.
Un atelier « Retravail » à Chaumont-Gistoux sur 7 vendredis entre fin septembre et décembre.

  Crédit image: Sylvie Pagnot
Du côté de la RÉCRÉ
 
Ici les ateliers se suivent « à la carte ». Une date, deux dates, dix dates, tout est au choix pour se combiner au mieux avec vos envies et vos agendas.

Des « Petits déjeuners » proposés une fois par mois le mercredi matin à Bruxelles, Liège ou Charleroi (on s’inscrit jusqu’à 48 heures avant la date qui intéresse).
Des « Ateliers en ligne » sur quatre textes courts indépendants (Les lundis au soleil) ou un seul texte plus long (Les lundis sous la lune).
À la découverte de votre « Monde Magique », nos deux prochains rendez-vous sont LA POTION (16 septembre 2017) et LE VOYAGE (18 novembre)

Post Scriptum : le coaching individuel et la relecture individuelle sont là pour les projets qui demandent un suivi plus ciblé.

 
 
Le savoir-faire, je continue chaque jour de l’exercer ; le faire-savoir fait partie de mes bonnes résolutions de rentrée. Et vous, quel est le savoir-faire que vous avez envie de développer cette année et que décidez-vous de mettre en place pour y arriver ?
À bientôt,
Ariane

jeudi 13 juillet 2017

Coup de pouce ou coup de pousse

Le mail est parti avec cette coquille, malgré ma relecture que je pensais attentive. J’ai fermé les yeux un instant, désolée, prête à me fustiger, quand l’image d’une jeune pousse grandissant par à-coups m’a surprise.

J’ai gardé les yeux fermés un moment et la pousse s’est transformée en quelques secondes en grand arbre majestueux dont les fruits étaient des livres. Tous ces romans en devenir ou advenus dont j’ai eu la chance de voir les premières lignes dans la pouponnière « labo roman » qui vient d’achever sa quatrième saison.

Avec cette Newsletter de l’été, oui, je viens donner un petit coup de pousse à vos envies d’écriture … en m’amusant avec les définitions du Larousse.

 


 crédit images: Sarah Wilkins
COUP de POUSSE en mode « ateliers d’été »
 
« POUSSER : Exercer sur quelque chose, une force, une pression qui le déplace dans le même sens : Pousser la porte. Le vent pousse les nuages. »
Et si vous poussiez la porte de l’atelier STRUCTURE les 16-17-18 août à Woluwé Saint Lambert ? Un premier jet un peu bancal ? Un texte qui ne veut pas se terminer faute de suite dans les idées ? Ou juste pour le plaisir de vérifier que votre roman est en béton armé…

« POUSSER : Imprimer à quelqu'un un mouvement involontaire par un choc, une brusque pression de la main, du corps : On m'a poussé et je suis tombé. »
Pas question de tomber avec l’atelier corps et écriture « Je m'ouvre au monde et le monde vient vers moi » donné à 4 mains avec Bénédicte Dubois et Ariane Payen, le samedi 26 août, à la Maison Médicale Alpha Santé à 1030 Bruxelles. Que les mots et les gestes vous bousculent !

 

 crédit images: Sarah Wilkins
COUP de POUSSE en forme de cycles pour l’année 2017/2018
 
« POUSSER : Inciter quelqu'un, l'engager à faire quelque chose : C'est la curiosité qui l'a poussé à agir ainsi. »
Vous avez envie d’écrire, mais vous vous demandez ce qu’est un portrait, un narrateur, une structure de texte, un microcosme ? Bref, vous être curieux. Alors l’Alphabet de l’écrivain est pour vous. Un jeudi par mois à Bruxelles, avec Maureen. 

« POUSSER : Manifester une attitude, une action, un sentiment, les mener jusqu'à tel point, les développer avec excès : Vous poussez un peu loin le scrupule. »
Et si vous poussiez la nouvelle à l’excès ? Avec plaisir, en explorant les genres. Jamais écrit de fantastique ? Jamais abordé le policier ? Jamais osé une histoire d’amour ? Que risquez-vous à vous y essayer ? Un mardi par mois à Bruxelles en collaboration avec la Maison de la Francité, un atelier Nouvelles en tous genres, avec Ariane.

« POUSSER : Faire marcher un appareil, un moteur plus fort, plus vivement, et en particulier, obtenir plus ou le maximum de rendement : Il fait frais, pousse le chauffage. »
Et si vous poussiez vos techniques d’écriture en explorant celles du scénario ? Un atelier construit pour être donné à distance sur une plateforme Moodle. Sept séries de consignes, dévoilées tous les quinze jours dès mi-septembre, avec Ariane.


 crédit image: Sarah Wilkins

« POUSSER : Faire tout pour que quelqu'un accède à un niveau de plus en plus élevé : Parti qui pousse son candidat. »
En laboratoire ROMAN, non, il n’est pas question de politique, mais bien de monter. Monter le degré de votre imagination, de votre motivation, et aussi, de la qualité de votre travail. Une journée par mois dès septembre à Liège (jeudi), Bruxelles (lundi, en collaboration avec CléA et la Maison de la Francité) ou Charleroi (vendredi). Avec Ariane.

« POUSSER : Faire aller quelqu'un, un groupe, des animaux devant soi : Pousser les visiteurs vers la sortie. »
Écrire un premier jet, voilà qui est honorable. Aboutir son projet, voilà qui est admirable. 7 journées à Chaumont-Gistoux pour retravailler votre œuvre, en collaboration avec CléA. Dès fin septembre et jusque décembre, avec Laurence.

 
COUP de POUSSE selon l’humeur du jour
 
« POUSSER : Faire brusquement entendre un cri, un soupir : Pousser des hurlements. »
Et si vous veniez en visiteur le mercredi matin lors d’un petit déjeuner d’écriture, pour pousser votre coup de cœur ou coup de gueule. Pour rire et manger, bref pour le plaisir du partage. Un mercredi matin par mois, pour une fois, deux fois ou toutes les fois selon votre agenda. À Bruxelles (Maureen), Charleroi (Ariane) et à nouveau à Liège (Ariane).

« POUSSER : Familier. Chanter une chanson, un air, etc. : Pousser la chansonnette. »
Avec les ateliers par Internet, pas besoin d’être un grand cantateur ni de bloquer des dates bien précises à l’agenda.
Avec les lundis au soleil, on explore le portrait, la structure et le microcosme au fil de 4 consignes données toutes les deux semaines.
Avec les lundis sous la lune, un thème est donné par saison, avec de la théorie liée, et on s’embarque sur un texte plus long au fil de six consignes qui se suivent.

« POUSSER : Faire avancer, approfondir une action : Pousser plus loin ses recherches »
Si écrire pour se reconnecter à qui l’on est et se reconnecter à qui l’on est pour écrire vous parle, rendez-vous pour nos ateliers en monde magique donnés en duo et à la carte (Sandra et Ariane). Le samedi 16 septembre pour composer une potion magique et/ou le samedi 18 novembre pour voyager à travers votre arc-en-ciel de chakras.
 
 
EN GUISE de CONCLUSION…

Et en ce qui concerne le coup de pouce, si vous en avez besoin, je peux vous lire cet été, en version achevée ou inachevée et nous pourrons fixer une date pour partager à ce sujet et voir ensemble quelle suite donner au projet. Rendez-vous au service relecture et coaching individuel.

« POUSSER : Familier. Avoir un organe qui croît : Arbre qui pousse une branche. Enfant qui pousse une dent. »
Finalement, la créativité vient aussi de ce que nous avons tendance à considérer comme des erreurs. Coup de pouce ou coup de pousse ? Soudain, je ne suis plus si sûre de m’être trompée. Un lapsus, tout au plus.

Pour votre lecture, pour votre temps, pour nos prochaines rencontres, déjà, MERCI.
Ariane
 

mercredi 29 mars 2017

La chasse aux pissenlits est ouverte

Il y a d'abord eu ces perce-neiges sous la pluie de l’hiver ; puis des crocus jaunes et violets au milieu de la pelouse, mini soldats heureux d’arriver les premiers pour chanter avec Michel Fugain que « le printemps est arrivé, sors de ta maison ». J’ai ouvert la porte et suis allée faire un tour dans le parc où j’ai croisé le premier pissenlit de la saison. J’ai grimacé : je ne peux plus regarder un pissenlit sans penser à Stephen King et à sa théorie sur les adverbes. En substance, il nous dit qu’un pissenlit dans un jardin, c’est joli, mais qu’un champ de pissenlits en guise de jardin n’a plus rien de joli. Testé et désapprouvé pour vous, tant par le trop-plein d’adverbes dans mes textes que par le dépit d’un jardin rempli de ces fleurs jaunes qui ne deviennent vraiment belles qu’une fois prêtes à se multiplier par milliers !
Est arrivée alors l’heure d’été. Trois saisons en quelques jours, le temps file à toute allure. Mal réveillée, encore toute décoiffée, dans un demi rêve, me revient ce mail de Charlotte daté du 15 février : que proposez-vous pour les ateliers d’été ? Presqu’un mois et demi que ce mail me titille, me provoque, fixe les vacances en famille en juillet, contemple chaque jour du mois d’août avec envie, appelle les renforts pour les ateliers à animer à deux, cherche les bons endroits pour écrire et surtout, les bons thèmes. Dimanche, j’étais prête : le programme était bouclé… Heureuse et pourtant un peu honteuse (Charlotte attendait sa réponse depuis un peu trop longtemps), de la pointe du clavier, je lui ai envoyé le programme des ateliers d’été. Pas rancunière pour un sous, Charlotte m’a remerciée. Dimanche, elle fêtait son anniversaire et cette avant-première était arrivée dans sa boîte mails comme un paquet cadeau. C’est forte de cette coïncidence heureuse que je m’empresse de vous partager le programme des ateliers d’été du choc des mots dans le courant du mois d’août. Et dans la foulée, ne manquez pas tout ce qui se passe AVANT et APRÈS l'été. L'intérêt des pissenlits, c'est qu'on peut les chasser presque toute l'année...

Les pissenlits de l’ÉTÉ
* Envie d'écrire un scénario? Initiation au scénario d'un court métrage, atelier de 5 jours, du 2 au 8 août, à Charleroi
* Envie de créer votre propre "petit" livre de A à Z ? Écrire et relier un album, atelier de trois jours, du 9 au 11 août, à Liège
* Envie (d'enfin) voir clair dans la structure de votre premier jet de roman ? Analyse de la structure selon Vogler, atelier de 3 jours, du 16 au 18 août à Bruxelles
* Envie de découvrir ce que votre signe astrologique vous souffle comme histoire à l'oreille ? Astrologie et écriture, atelier de deux jours les 24 et 25 août à Bruxelles
* Envie de prendre soin de votre corps en même temps que de votre âme d'auteur ? Corps et écriture, atelier d’un jour le 26 août à Louvain-la-Neuve.
Vous trouverez les détails pratiques de ces ateliers ICI.

 
 
Les pissenlits du PRINTEMPS
Avant l’été, il y a mille façons de fêter le printemps, l’amour et la joie de l’écriture !
* L'atelier des lundis au soleil par Internet commence le lundi 10 avril
* L’atelier duo CONTE avec Diane Drory le vendredi 21 avril à Woluwé Saint Lambert
* L’atelier duo BLASON en Monde Magique avec Sandra Mpoyi à Liège le samedi 22 avril
* Les petits déjeuners à Bruxelles le 26 avril, le 17 mai et le 7 juin (choisir les dates qui vous conviennent)
* L’atelier duo CORPS et ÉCRITURE, de la main à l'épaule, avec Bénédicte Dubois le samedi 10 juin
* L’atelier duo en Monde Magique avec Sandra Mpoyi le 17 juin  à Liège
* L’atelier duo CONTE avec Diane Drory le vendredi 23 juin à Bruxelles (c'est presque encore le printemps)

 
Les pissenlits de l’AUTOMNE
Et quand viendra le vent de l’automne, vous serez heureux d’avoir été prévoyants et de vous être inscrits à nos ateliers pour l'année.
* Les ateliers Nouvelles en tous genres à Bruxelles, un mardi par mois.
* Les ateliers scénario seront donnés de septembre à décembre 2018, au fil de 7 mardis à Woluwé Saint Lambert.
* Les dates des Laboratoires roman sont arrêtées : un jour par mois de septembre à juin. Le lundi à Bruxelles, le jeudi à Liège et le vendredi à Charleroi.
* Les dates de l’atelier retravail à Chaumont-Gistoux sont également fixées, 7 vendredis de septembre à décembre.
* Dans votre prochaine Newsletter, vous trouverez les dates des ateliers Alphabet de l’écrivain à Bruxelles, à Gesves et peut-être même à Liège (on y travaille).